Vous souhaitez participer aux activités de l'association ?
Poser une question ?
Contribuer sur le site ?

Contactez-nous !

Nous vous recommandons quelques sites voisins.

Visitez-les !

Nouveauté sur le site :

Galerie de photos

Histoire

Investigations autour de faits ou personnages historiques en relation avec Caramany.

Caramany et l'ordre du Temple

La première image qui nous vient à l’esprit lorsqu’on évoque les templiers, c’est celle d’un chevalier portant fièrement sur son armure un grand manteau blanc frappé d’une croix rouge. Après l’image, le mot. C’est à celui de croisade que l’on associe les templiers, un mot qui fait remonter en mémoire les lointains souvenirs...

Lire la suite...

1790: De consul à officier municipal

1789 ouverture états généraux1789 : En convoquant les Etats Généraux à Versailles pour essayer de faire face à la grave crise économique qui affectait son royaume, Louis XVI ne se doutait pas des graves événements que cette réunion des trois ordres (noblesse, clergé et tiers-état) allait déclencher. Lui même, Roi de France et de Navarre par la grâce de Dieu, héritier du grand Louis XIV, allait se retrouver trois ans plus tard écroué à la prison du Temple sous le nom de Louis Capet ...

Lire la suite...

1306: Dénombrement des feux sur ordre du Roi

Un rouleau de parchemin écrit en latin et déposé aux archives nationales J896 n°13 fait de Caramany une référence en matière de recensement à la fois par son ancienneté, puisqu’il a été rédigé en 1306, et par sa précision. Nous devons ce coup de projecteur de l’histoire à Pons de Caramany, seigneur du lieu de Caramany, descendant de la famille qui a certainement accédé à la noblesse en prenant possession de ce fief et en même temps de son nom.

Lire la suite...

1341: Caramany à la frontière du royaume

Depuis 1258, par le traité de Corbeil signé par les royaumes de France et d’Aragon, Caramany, comme tout le Fenouillèdes, est devenu un poste avancé français destiné à surveiller la frontière avec le comté du Roussillon voisin. Ce nouveau rôle de sentinelle de la frontière a certainement entraîné, à la fin du XIIIème siècle un renforcement des moyens défensifs du village, le transformant en castrum.

Lire la suite...

Caramany - Karamanh - Caramaing… et les autres

Les documents anciens nous révèlent de nombreuses façons d'écrire le nom de notre village. Quelle que soit la graphie utilisée, il faut toujours avoir à l'esprit que, mis à part la prononciation française actuelle, Caramani, celle qui a été utilisée au cours des siècles a toujours été la même, depuis certainement l'ancienne langue romane puis durant la période catalane et enfin la période occitane: il s'agit de Carmagn...

Lire la suite...

Les chandeliers de la cathédrale

Ce texte pourrait aussi s’intituler : « Comment l’histoire de Caramany rencontre la grande Histoire des royaumes de France, d’Aragon, de Majorque et d’Espagne ! »Saviez vous que la cathédrale Saint Jean-Baptiste de Perpignan abrite quatre chandeliers en bronze et fer forgé portant les armoiries de la famille de Caramany-Requesens ?

Lire la suite...

François Bria, curé de Caramany

Ces informations et les larges extraits qui les accompagnent sont tirés de la Notice biographique de l'abbé François Bria-Camo (1804–1876) publiée en 1992 dans la revue "Conflent" sous la signature de l'historien Roland Serres-Bria qui nous a très aimablement autorisés...

Lire la suite...

Terre de transhumance

Nous avons retrouvé deux documents se situant chronologiquement après la révolution française, qui font état sur notre territoire de « carrerades ». Ce nom d’origine catalane est construit à partir du mot carrer (rue) ou carrera (chemin, route). L’enciclopédia catalana le définit par chemin utilisé de manière exclusive par les troupeaux en transhumance.

Lire la suite...