Vous souhaitez participer aux activités de l'association ?
Poser une question ?
Contribuer sur le site ?

Contactez-nous !

Nous vous recommandons quelques sites voisins.

Visitez-les !

Nouveauté sur le site :

Galerie de photos

Les Poilus de Caramany "Morts pour la France"

La guerre de 1914-1918 fut plus meurtrière et plus destructrice qu'aucune guerre antérieure. Avec 1.300.000 militaires français morts sous les drapeaux, notre nation paya un lourd tribut. Ainsi le village de Caramany perdit 25 de ses enfants.

Ce tableau a été établi à partir des noms gravés sur le monument aux morts de la commune. La plupart sont nés et ont vécu à Caramany. Mais quelques uns sont natifs d'une autre commune du département et sont venus habiter au village. D'autres nés au village sont allés vivre ailleurs. Ils sont donc parfois inscrits sur les monuments aux morts des deux communes.

 Par contre,  tous les noms mentionnés ne figurent pas sur le Livre d'or de la commune de Caramany : Pierre Bertrand est inscrit sur celui de Sainte Colombe sur l'Hers, François Joseph Dimon sur celui d'Ansignan, Jean Bascou sur celui de Rasiguères, Jean Joseph Sabineu  sur celui de Lansac ; François Guiter sur celui de saint Hippolyte ; bizarrement Augustin Caillens n'est pas mentionné (oubli?) .

Les livres d'or ont été institués par la loi du 25 octobre 1919 et étaient destinés à glorifier les soldats Morts pour la France, cette distinction donnant à leurs veuves le droit d'être pensionnées. Devant la difficulté, en 1929, le Ministère des pensions engage une consultation de toutes les mairies pour rectifier ces listes.

 

ABREVIATIONS:

RI : Régiment d'Infanterie  (on disait aussi de ligne)

RIC : Régiment d'Infanterie Coloniale

RIT : Régiment d'Infanterie Territoriale

RAC : Régiment d'Artillerie Coloniale

RMZ : Régiment de Marche des Zouaves

BCA : Bataillon de Chasseurs Alpins

BC ou BCP : Bataillon de Chasseurs à Pied

ADPO : Archives départementales des Pyrénées Orientales

 

NB: Sous les textes de présentation, vous trouverez les médailles obtenues et les insignes officiels des régiments auxquels ces soldats ont appartenu. N'hésitez pas à nous contacter si vous possédez des images où figurent ces soldats.

 

MORTS POUR LA FRANCE 1914-1918

 

 AUBERT Joseph

 

Né à Caramany, le 16 avril 1892. Fils de Pierre Aubert, cultivateur et Joséphine Pujol domiciliés au quartier du Rebelli.*

Classe : 1912. Matricule : 176  Côte ADPO : 1R510.

Incorporé le 8 octobre 1913 comme canonnier servant de 2ème classe au 56ème RAC.Tué au combat du 5 septembre 1914 à Remenoville. (54. Meurthe et Moselle)

Transcription de décès à la mairie de Caramany le 8 avril 1915.

Croix de guerre et médaille militaire.

 


 

 BARRIERE Pierre

 

 

 

 

 

 

Né à Caramany, le 29 mai 1893. Fils de Eugène, François Barrière, dit Constantin, cultivateur et Marie Labarrère, ménagère, domiciliés au quartier du Torreng.

Classe : 1913. Matricule : 536 Cote ADPO : 1R516

Soldat de 2ème classe au 4ème RMZ. Tué à l'ennemi le 30 août 1914 à Plaine-selve (02.Aisne)

Transcription de décès à la mairie de Caramany le 29 février 1916.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

    

 

BASCOU Jean François Mathieu

 

 

 

 

 

 


 

Né le 14 juillet 1879 à Rasiguères. Fils de Jean Bascou et de Marie Glory, propriétaires cultivateurs.Epoux de Françoise Solère, domicilié à Caramany, cultivateur.

Classe : 1899. Matricule 899 cote ADPO 1R446

Incorporé le 16 novembre 1900 au 7ème bataillon de chasseurs à pied. Chasseur de 2ème classe le 16 novembre 1900. Caporal le 31 mai 1901. Sergent le 21 septembre 1902.

Envoyé dans la disponibilité le 19 septembre 1903. Certificat de bonne conduite. Rappelé en vertu de l'ordre de mobilisation générale du 1er août 1914.

Passe au 22ème RIC le 16 février 1915. Passe au 33ème RIC le 1er mars 1915.

Nommé adjudant le 11 juin 1915.

Tué à l'ennemi à Souain (Marne) le 25 septembre 1915. (Avis de décès du Ministère de la guerre, bureau des archives administratives en date du 31 octobre 1915.)

Transcription de décès le 17 janvier 1918 à Rasiguères. Inhumé dans le caveau familial à Caramany.Inscrit sur le monument aux morts et sur le Livre d'or de la commune de Rasiguères.

Croix de Guerre, médaille militaire. 

 


 

 BERDAGUER Fortuné Jacques

 

 

Né le 12 janvier 1881 à Espira de l'Agly. Fils de Jacques Berdaguer, cultivateur et de Thérèse Albafouille.

Marié à Caramany le 14 novembre 1908 avec Virginie Caillens. Cultivateur, domicilié à Caramany.Classe 1901. Matricule 1422 Cote ADPO 1R457

Incorporé au 122ème RI le 16 novembre 1902.Soldat de 2ème classe le 16 novembre 1902. Soldat de 1ère classe le 26 novembre 1904.

Certificat de bonne conduite. Passe dans la disponibilité de l'armée active le 23 septembre 1905. Rappelé en vertu de l'ordre de mobilisation générale du 1er août 1914. Affecté au 53ème RI de Perpignan.

Tué à l'ennemi au combat de Beauséjour, commune de Minaucourt (51 Marne) le 19 mars 1915.

Transcription de décès le 16 septembre 1915 à Caramany. Inscrit sur le monument aux morts de la commune d'Espira de l'Agly.

Croix de guerre et médaille militaire

 

 

BERTRAND Pierre (Joseph)

 

 

Né le 9 juillet 1887 à Caramany. Fils de joseph Bertrand et de Marie Delonca, ménagère.

Classe 1907. Matricule 1501 centre de Narbonne.

On peut en déduire que Pierre Bertrand est allé habiter dans l'Aude comme le montre la transcription de décès. Les registres matricules de l'Aude ne sont pas pour le moment consultables en ligne.

Soldat au 44ème RI. Mort pour la France le 16 avril 1917 au secteur du Godat (Marne). Tué à l'ennemi.

Inhumé à la nécropole nationale « La Maison bleue » Tombe n°819. Cormicy 51(Marne)

Transcription de décès le 14 septembre 1918 à Sainte Colombe sur l'Hers. (Aude)Inscrit sur le Livre d'or de Sainte Colombe sur l'Hers mais pas sur le monument aux morts de la commune.

Croix de guerre et médaille militaire

 

   

 CAILLENS Augustin

 

 

 

 

Né à Caramany, le 5 mars 1892, cultivateur, célibataire. Fils de Jean-Jacques Caillens, cultivateur et Mélanie Pujol domiciliés au quartier du Torreng.

Classe : 1912. Matricule : 190 Cote ADPO : IR510

Incorporé le 8 octobre 1913 comme soldat de 2ème classe au 142ème RI.

Disparu au combat le 12 novembre 1914 à Langemark (Belgique). 

Décès fixé au 12 novembre 1914 par jugement déclaratif de décès rendu le 22 mars 1922.

Transcription de décès à la mairie de Caramany le 10 avril 1922.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

 

   

 

 CAILLENS Joseph Antoine

 

Né le 17 novembre 1886 à Caramany, dit Antonin. Fils de Joseph (fils de Martin) Caillens, cultivateur et de Marie Vidal , ménagère. Marié à Caramany le 22 novembre 1913 avec  Marie Guillemal.Chevrier.

Classe 1906. Matricule 57 Cote ADPO 1R480

Incorporé au 42ème RI à compter du 1er octobre 1907. Soldat de 2ème classe. Certificat de bonne conduite.

Passe dans la disponibilité de l'armée active le 25 septembre 1909. Rappelé en vertu de l'ordre de mobilisation générale du 1er août 1914.Arrive au 53ème RI le 4 août 1914.

Disparu au combat le 19 février 1915 à Lesseux (Vosges) (Avis officiel du Ministère de la Guerre du 3 mai 1915)Décès fixé au 19 février 1915 par jugement déclaratif de décès rendu par le Tribunal de Perpignan le 18 mai 1920.

Transcription de décès le 6 juin 1920 à Caramany.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

    

 

CAILLENS Pierre

 


Né à Caramany, le 13 janvier 1892. Fils de Jean-Jacques Caillens dit Joseph et de Léontine Blanquié.

Classe : 1912. matricule 191 Cote ADPO 1R510

Soldat au 142 ème RI basé à Lodève. Incorporé le 8 octobre 1913. Il était donc sous les drapeaux au moment de la mobilisation.

Blessé au combat, il meurt des suites de ses blessures au poste d'attente de Kruistaat, commune d'Ypres, le 24 janvier 1915 à 3 heures du matin.

Sa tombe porte le n°1594 à la nécropole nationale Saint-Charles de Potyse à Ypres (Belgique)

Transcription de décès à la mairie de Caramany le 12 août 1918.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

   

 

 CALVET Augustin

 

 

 

Né le 14 décembre 1895 à Caramany. Fils de Joseph Jules Calvet cultivateur et Rosalie Ausset, ménagère. Célibataire.

Classe 1915. Matricule 312 cote ADPO 1R525

Affecté au 42ème RIC (réserve du 22 RIC  basé à Marseille) ; marsouin de 2ème classe.

Tué à l'ennemi le 10 octobre 1916 à Belloy en Santerre (Somme).

Transcription de décès le 22 février 1917 à Caramany.

Croix de guerre et médaille militaire

    

 DELONCA Jean Michel Benjamin

Né le 19 avril 1875 à Caramany. Fils de Charles Delonca Bragardet cultivateur et Marie Vaysse Zélie, ménagère.

 Il se marie le 25 mai 1838 avec Marie Rose Lacourt dite Joséphine. 

Classe 1895. Matricule 3 Cote ADPO 1R423 

Incorporé au 17ème RI, le 12 novembre 1895. ( Le 17ème RI deviendra le 217 RI à la déclaration de la guerre 14-18)

Envoyé en congé en 1897 en attendant son passage dans la réserve de l'armée active. A reçu un certificat de bonne conduite. Passe dans la réserve le 1er novembre 1899 au régiment d'infanterie de Perpignan. Passe dans l'armée territoriale le 1er octobre 1909. 

Rappelé en vertu de l'ordre de mobilisation générale du 1er août 1914. Soldat de 2ème classe au 126ème RIT.

Mort pour la France le 25 septembre 1915 dans les combats de Bir Remtsa (Tunisie).

Cité à l'ordre des troupes d'occupation du Sud Tunisien : « Blessé mortellement en défendant une tranchée contre les attaques violentes d'un ennemi très supérieur en nombre. A montré un courage et un stoïcisme exemplaires. »

Transcription de décès le 15 décembre 1915 à Caramany.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

 

 DELONCA Louis

 

 

Né à Caramany, le 21 juillet 1893. Fils de Pierre Joseph Delonca cultivateur et Joséphine Gandou, ménagère, domiciliés au Chemin d'Ille.

Classe : 1913. Matricule : 546 Cote ADPO : 1R516

Soldat de 2ème classe au 142 ème RI, 4ème compagnie.

Tué à l'ennemi le 3 novembre 1914 , par suite de coups de feu à Zonnebecke (Belgique)

Transcription de décès à la mairie de Caramany le 2 janvier 1916.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

    

 DIMON Joseph François

 

 

 

 

Né le 24 novembre 1877 à Caramany. Fils de Jean-Elie Dimon et de Julie  Calvet, ménagère. Marié à Ansignan le 16 juin 1902 avec Marie Augustine Fillol. Réside à Ansignan chez ses beaux-parents. Cultivateur.

Classe 1897. Matricule 942 cote ADPO 1R434.

Incorporé au 12ème RI le 14 novembre 1899. Soldat de 2ème classe. Envoyé en congé le 22 septembre 1900 en attendant son passage dans la réserve de l'armée active. Certificat de bonne conduite. Passe dans la réserve le 1er novembre 1901.

Rappelé en vertu de l'ordre de mobilisation générale du 1er août 1914. Affecté au 126ème RIT ; (Ce régiment a été constitué en 1914 à Perpignan et dissous à la fin de la guerre.)

Soldat de 1ère classe le 30 décembre 1914. Tué à l'ennemi le 25 septembre 1915 au combat de Bir Remtsa (Tunisie) Cité à l'ordre des troupes d'occupation du Sud Tunisien : « Blessé mortellement en défendant une tranchée contre les attaques violentes d'un ennemi très supérieur en nombre. A montré un courage et un stoïcisme exemplaires. »

Transcription de décès le 5 novembre 1915 à Ansignan.

Inscrit sur le monuments aux morts d'Ansignan sous le nom de Dimon François et sur le Livre d'or de la même commune. JO du 8 août 1922 : "Brave soldat. Mort pour la France le 25 septembre 1915 au combat de Bir Remtsa en faisant vaillamment son devoir". Croix de guerre avec étoile de bronze.

A reçu  la médaille militaire à titre posthume.

 

  

 FOUSSAT Charles

 

 

 

 

Né à Caramany, le 8 mai 1881, cultivateur. Fils de Pierre Foussat cultivateur et Angélique Laforgue, domiciliés rue du Rébelli. Marié avec Thérèse Julie Lajou, le 3 janvier 1906.

Classe : 1901. Matricule : 645 Cote ADPO : 1R456

Incorporé au 7ème RIC le 16 novembre 1902. Passe au bataillon d'infanterie coloniale de l 'Afrique occidentale française le 21 décembre 1903 et fait la campagne du Sénégal du 21 décembre 1903 au 24 mai 1904.

Passe au 24 ème RIC le 17 mai 1904. Certificat de bonne conduite.

Passe dans la disponibilité de l'armée active le 23 septembre 1905. Rappelé en vertu de l'ordre de mobilisation générale,  le 1er août 1914 comme marsouin au 24 ème RIC. Arrive au corps le 11 août.

Disparu le 8 septembre 1914 à Blaize sur Arzilliers. Décès fixé le 8 septembre par jugement déclaratif rendu par le tribunal de Perpignan en date du 25 janvier 1921.

Transcription de décès à la mairie de Caramany le 25 février 1921.

Croix de guerre et médaille militaire.

 


 FOUSSAT Théophile

 

Né à Caramany, le 18 juin 1888, cordonnier. Fils de François Foussat, cordonnier et Marie Lacourt, ménagère, domiciliés au quartier de l'église.Marié à Louise Delonca.

Classe : 1908. Matricule : 205 Cote ADPO : 1R490

Incorporé au 81 ème RI à compter du 6 octobre 1909. Rengagé le 31 janvier 1910 au 24ème RIC basé à Perpignan. Libéré du service actif et passé dans la réserve de l'armée active le 11 mai 1912. Certificat de bonne conduite.

Rappelé en vertu de l'ordre de mobilisation générale le 1er août 1914.

Disparu le 27 août 1914 à Jaulnay.

Décès fixé au 27 août suivant jugement déclaratif rendu par le tribunal de Perpignan en date du 14 mai 1920.

Sa sépulture porte le n°497 dans la nécropole nationale la Marfee à Noyers-pont Maugis. (08 - Ardennes)

Transcription de décès à la mairie de Caramany le 5 juin 1920.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

   

 GILLARD Louis Pierre

 

 

Né le 22 janvier 1894 à Caramany. Fils d'Alphonse Gillard et Catherine BénézetLa famille habite le quartier del torreng. Il se marie à Caramany le 21 juillet 1917 avec Juliette Delonca.

Classe 1914. Matricule 195 Cote ADPO 1R520

Chasseur de 2ème classe au 27 ème BCP qui devint le 27 Bataillon de Chasseurs Alpins en 1916.

Mort pour la France le 23 octobre 1917 par obus, sur le champ de bataille, tranchée du Fanion, au nord de la ferme du Panthéon, commune de  Pargny-Filain, canton de Vailly (Aisne)

Inhumé au cimetière de Vailly.

Transcription de décès le 20 mars 1918 à Caramany.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

    

 GUITER François

 

 

 

 

Né le 9 septembre 1885 à Saint-Hippolyte. Fils de François Guiter, propriétaire et de Blanche Dabat domiciliés à Saint Hippolyte. Facteur receveur des postes et télégraphes en poste à Montalba de Latour, il se marie le 14 novembre 1912 à Caramany avec Rosa Tressere, la soeur de François Tressere qui, lui aussi perdra la vie au combat.

Classe 1905. Matricule 498 Cote ADPO 1R475

Engagé volontaire pour quatre ans le 15 novembre 1904. Arrive au 83ème RI le 17 novembre 1904. Caporal le 23 septembre 1905. Certificat de bonne conduite.

Passe dans la réserve de l'armée active le 15 novembre 1908 au régiment d'infanterie de Perpignan. A été classé sans affectation de guerre comme employé de l'administration des Postes le 22 mai 1911.

Remis à la disposition de l'autorité militaire et rappelé à l'activité en vertu du décret de mobilisation générale. Caporal au 3ème Régiment du Génie à Pont de Clé. Arrive au corps le 10 avril 1916.

Tué à l'ennemi le 13 août 1916 à Belloy en Santerre (Somme).

Transcription de décès le 7 octobre 1916 à Saint-Hippolyte.Inscrit à Saint-Hippolyte sur le monument aux morts et la plaque commémorative de l'église.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

   

 LACOURT Gaston

 

 

Né le 5 mars 1897 à Caramany. Fils de Justin Lacourt et d'Adèle Blanc.

Classe 1917. Matricule 34  Cote ADPO 1R536

Soldat au 6ème BC, 3ème compagnie.Tué à l'ennemi le 3 juin 1917 à Craonne.

Sa sépulture porte le n°398 à la nécropole nationale de Craonnelle 02 Aisne.

Son acte de décès est transcrit le 8 novembre 1917 à Caramany par son propre père l'adjoint Justin Lacourt.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

     

 

LAFORGUE Barthélémy Jean

 

 

 

 

Né à Caramany, le 15 décembre 1881. Fils de Jean Laforgue et de Adélaïde Dalou, domiciliés au quartier du Ruisseau, marié avec  Rose Montferrand le 24 avril 1906.

Classe 1901. Matricule 648 Cote ADPO 1R456

Incorporé au 122ème RI le 16 novembre 1902. Clairon le 20 septembre 1904. Passe dans la disponibilité de l'armée active le 23 septembre 1905. Certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé en vertu de l'ordre de mobilisation générale le 1er août 1914. Arrivée au corps le 10 août. Passe au  96 ème RI le 2 octobre 1914.

Disparu à Languemark (Belgique) du 26 octobre au 15 novembre 1914.

Décès fixé au 15 novembre 1914 par jugement du Tribunal de 1ère instance de Perpignan en date du 14 mai 1920.

Transcription de décès à la mairie de Caramany, le 6 juin 1920.

Croix de guerre et médaille militaire.

 


 MOLINS Aubin

 

 

Né à Caramany, le 19 avril 1893, célibataire. Fils de Antoine Molins, propriétaire et commerçant,  et Anna Sire domiciliés au quartier du Centre.

Classe : 1913. Matricule : 564 Cote ADPO : 1R516

Mobilisé le 1er août 1914 et incorporé comme soldat de 2ème classe au 53 ème RI de Perpignan.

Tué à l'ennemi à Bois- quarante (Belgique) le 20 décembre 1914 par un éclat d'obus.

Transcription de décès à la mairie de Caramany le 5 juillet 1916.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

    

 MONTFERRAND Dieudonné Antoine

 

 


Né le 17 octobre 1876 à Caramany. Fils de François Montferrand cultivateur et Marguerite Marquet, ménagère célibataire, cultivateur.

Classe 1896. Matricule 921 Cote ADPO 1R429

Soldat de 2ème classe. Incorporé au 12ème RI à compter du 13 novembre 1897.

Envoyé en congé le 17 septembre 1898 (soutien de famille) en attendant son passage dans la réserve de l'armée active. A reçu un certificat de bonne conduite.

Rappelé à l'activité en exécution de l'ordre de mobilisation générale du 1er août 1914. Passe au 15ème RI (128ème territorial) le 3 octobre 1914. Passe au 228ème RI (18ème territorial) le 30 juin 1915.

Tué à l'ennemi le 11 octobre 1915 à Tahure, attaque des Bois de la Brosse.

Transcription de décès le 4 juillet 1916 à Caramany.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

 

    

 PEYRALADE Jules

 

 

Né à Caramany, le 15 août 1887, vigneron. Fils de Barthélémy Peyralade cultivateur et Marie Izard, ménagère, domiciliés au quartier du Rebelli. Marié à Louise Marguerite Fabresse.Classe : 1907. Matricule : 242 Cote ADPO : 1R485

Incorporé comme soldat de 2ème classe au 142 ème RI à compter du 8 octobre 1908. Soldat musicien le 5 mars 1910. Certificat de bonne conduite.

Passe dans la disponibilité de l'armée active le 25 septembre 1910.

Rappelé en vertu de l'ordre de mobilisation générale le 1er août 1914. Arrive au corps le 3 août.

Tué à l'ennemi le 2 ou le 3 novembre 1914 , à Zonnebecke (Belgique).

Transcription de décès à la mairie de Caramany le 7 mai 1920.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

    

 PUJOL François

 

 

 

Né à Lansac le 12 août 1887. Fils de Pierre Pujol cultivateur et Hortense Jouret.La famille est venu habiter à Caramany au quartier de la route. Marié à Caramany le 25 novembre 1911 avec Catherine Calvet.

Classe 1907. Matricule 241 Cote ADPO 1R485

Soldat au 142 ème RI. Incorporé à compter du 8 octobre 1908. Passe dans la disponibilité de l'armée active le 25 septembre 1910. Certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé à l'activité en exécution de l'ordre de mobilisation générale du 1er août 1914. Décédé des suites de ses blessures de guerre le 27 avril 1915 à Perthes-lès-Hurlus (Marne). Ce village a été complètement anéanti par l'armée allemande et ne s'est jamais relevé. La commune a été officiellement supprimée.

Transcription de décès le 27 juin 1915 à Caramany.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

 

    

 

 SABINEU Jean Joseph

 

 

 

 

Né le 5 mai 1879 à Caramany. Fils de Jean Sabineu, propriétaire et Marie Calvet, ménagère.

Classe 1899. Matricule 889 Cote ADPO 1R446

Incorporé au 143ème RI le 16 novembre 1900. Caporal le 21 septembre 1901. Envoyé dans la disponibilité de l'armée active le 19 septembre 1903. A reçu un certificat de bonne conduite. Habite à Lansac.

Passe dans la réserve de l'armée active le 1er novembre 1903. Rappelé à l'activité en exécution de l'ordre de mobilisation générale du 1er août 1914. Passe au 143 ème RI le 3 octobre 1914. Passe au 27ème BCA le 5 janvier 1915.

Nommé sergent le 27 août 1915. Disparu au combat sur la commune de Watwiller (68 haut-Rhin) le 8 janvier 1916.

Jugement de décès rendu par le tribunal de Perpignan le 29 janvier 1921. Transcription de décès le 23 février 1921 à Lansac. C'est le seul nom inscrit sur le livre d'or de Lansac. Il n'y a pas de monument aux morts dans cette commune.

Croix de guerre et médaille militaire.

 

  

 TRESSERE François Justin Paul

 

 

 

 

Né le 16 février 1891 à Montalba le château. Fils de Justin Tressere cultivateur et Marie Pasquier.La famille habite en 1906 au quartier du centre à Caramany. Cultivateur.

Classe 1911. Matricule 247 Cote ADPO 1R505

Incorporé au 28ème BCP à compter du 9 octobre 1912 ( le 28e BCP devient le 28 BCA en 1915). Chasseur de 1ère classe le 1er mars 1914. Clairon le 9 mai 1914 brancardier ?

Décédé au combat de Metzeral (Haut Rhin) le 18 juin 1915. Citation à l'ordre de la division n°186 : Le 20 avril, au combat des hauteurs de Metzeral, n'a pas hésité à venir sur la ligne des tirailleurs pour soigner six chasseurs gravement blessés. » Citation à l'ordre de l'armée n°29 : « Le 18 juin  a été mortellement blessé en faisant preuve du plus complet dévouement pour relever des blessés dans des tranchées prises d'enfilade par des mitrailleurs ennemis.

Croix de guerre avec palmes. Il est bien inscrit sur le Livre d'or de la commune de Montalba de Latour alors que sur le monument aux morts de cette commune on peut lire Tresseret François (sûrement une erreur).

Croix de guerre et médaille militaire.

    

 VIGNAUD Albert Emile

 

 

 

Né le 2 mars 1883 à Caramany. Fils de Jean Vignaud et Marie Gandou. Marié le 18 septembre 1909 avec Thérèse Saly.

Classe 1903. Matricule 1748 Cote ADPO 1R468

Exempté en 1904 pour perte des deux phalanges des deux derniers doigts de la main droite. Déclaré « bon pour le service » par le conseil de révision du 14 décembre 1914.

Affecté au 141ème RI le 23 février 1915. Arrivé au corps le 26 février. Passe au 173ème RI le 5 mai 1915.

Décédé à Vienne le château, le 24 juin 1915. Tué à l'ennemi.« L'inhumation ayant eu lieu avant la déclaration de décès, nous n'avons pu nous transporter sur les lieux. Dressé par nous Gayer Clément, lieutenant-payeur au 73ème RI. »

Transcription de décès le 29 septembre 1915 à Caramany.

Croix de guerre et médaille militaire.