Vous souhaitez participer aux activités de l'association ?
Poser une question ?
Contribuer sur le site ?

Contactez-nous !

Nous vous recommandons quelques sites voisins.

Visitez-les !

Nouveauté sur le site :

Galerie de photos

Journal de bord

Cette chronique témoigne des activités passées de notre association entre 2007 et l'été 2018.

 

Sur les hauteurs de Le Vivier

Comment venir au Vivier et ne pas rendre visite au célèbre Fajas d'en Baillette? Mais cette fois ci, c'est par les hauteurs de Prats de Sournia que nous y avons accédé. La balade s'est déroulée à plus de 900 mètres d'altitude autour de ce fameux fajas. Un air vivifiant, la différence de température avec Caramany est très nette, des sous bois frais et une nature qui montre bien qu'elle a été très arrosée cette année.

Cette promenade en forêt guidée par Marie-Christine a été bien agréable et sera retenue pour un autre programme, pourquoi pas en automne pour découvrir d'autres richesses de la forêt.

En compagnie des Passejaïres

Le Pari du lac a accompagné la balade des "Passéjaïres du canton de Durban" organisée à l'initiative de notre compatriote Pierre Vidal, actuellement maire de Villesèque des Corbières.

Après un petit déjeuner pris en commun sur le boulodrome C Foussat, une longue chenille de marcheurs a parcouru la partie historique de Caramany puis a pris possesssion du sentier du balcon du barrage. Et oui, ils étaient nombreux les Passéjaïres, pas moins de 77 dont plus de la moitié venaient à Caramany pour la deuxième fois.

Histoire (rapide) du village, vue du Sud  sur leurs Corbières, vue sur le lac et pour finir montée sur le belvédère de la Bade, avant le retour au camping où le feu était déja allumé pour une grillade, la matinée est passée très vite et a répondu à leurs attentes.

Une journée chaleureuse, riche en échanges et des amis randonneurs charmés de découvrir ou de mieux connaître Caramany.

Caudies et Notre Dame de Laval

Pour sa première participation à la Dyonisiade du pays touristique Agly-Verdouble, l'équipe du Pari du Lac est partie à la découverte du patrimoine de Caudiès de Fenouillèdes.

Dans l'attente du départ de la promenade guidée , nous avons parcouru les vieilles ruelles autour de l'église et du fort qui fait face à deux belles maisons du Moyen âge avec leur colombage. Les noms de ces ruelles évoquent bien souvent le passé comme la rue du couvent ou la rue de la tour.

Le circuit proposé utilisait un chemin de grande randonnée pour nous conduire à travers les bois jusqu'à la chapelle de Notre dame de Laval, construite au XVème siècle. Au pied du clocher, remarquable par ses trois formes bien distinctes, cubique à la base, puis pentagonale surmontée de la flèche en briques rouges, un guide nous attendait. La présentation de l'édifice puis celle du retable daté de 1428 à l'intérieur de l'église ont été passionnantes. Les visites sont aussi possibles en août puisqu'un un prêtre est présent sur les lieux.

Le retour s'est effectué par une piste très facile qui nous a conduit jusqu'au "pré de la fédération" où se trouvait le marché du terroir.

Caudiès, ancienne ville royale, ancien chef lieu de la viguerie a, en effet, été la première, le 6 août 1789, à créer une fédération. Il était  nécessaire de réunir un maximum de 'patriotes" en appelant à l'aide les milices des bourgs voisins pour défendre la ville contre une armée de brigands (on parle de 3000) qui pillait les greniers à sel de la viguerie.

Sur les crêtes de Montalba

L'image parle d'elle même. Le paysage est grandiose lorsqu'on a la chance de se trouver sur les crêtes qui dominent Caramany. Le village et son lac au nord, Montalba et le Canigou au sud, la mer, si la brume ne vous joue pas un mauvais tour, à l'est, c'est une grande partie du département que vous avez sous les yeux.

Bien sûr, cela demande quelques petits efforts: trois heures et demie de montée depuis la place de Caramany avec la traversée de la forêt de Baldherbe et une halte reposante à la célèbre fontaine de Mate l'oliu. (Il est vivement conseillé de consulter à son sujet la rubrique Découvrir)

Mais quelle vue et quel plaisir d'être là au printemps, au milieu de cette parure de fleurs de toutes les couleurs: thym, lavande, bleuets, ajoncs, cistes, ail sauvage, salsifis, robiniers,genêts... et toutes celles dont nous ne connaissons pas le nom.

Le retour se fait par la piste DFCI (protection contre l'incendie) qui rejoint la route de Bélesta à Montalba et qui se termine par une haie de chardons dont certains dépassent un mètre de hauteur. Ils n'étaient malheureusement pas encore en fleur, juste pour nous inviter à revenir faire une prise de vue. Le retour par la départementale pèse un peu dans les jambes, il est possible de couper par le chemin de la Teulière pour éviter les derniers virages.

Randonnée qui demande un peu d'endurance, de 5h30 à 6h de marche mais qu'il faut avoir fait au moins une fois.

A la recherche des dolmens

Une modification du programme, ce dimanche, a conduit nos randonneurs, par un temps splendide, sur la piste des dolmens du Fenouillèdes.

2h30 de balade facile malgré un dénivelé de 300 m, uniquement sur piste,  au dessus du village d'Ansignan. La cerise sur le gâteau a été la découverte par une partie du groupe d'un petit dolmen , bien abrité des regards dans un bosquet, au pied d'un énorme amas de rochers.

Une sortie qui a permis un petit retour sur le passé et qui a mis en évidence la richesse de notre patrimoine proche et la fréquentation importante de nos territoires en des temps reculés.

Photo: Bernard Caillens

Joueurs et... gourmands au rendez-vous

Etait-ce le printemps, l'absence d'activités depuis plus de trois mois ou tout simplement la gourmandise? Il n'en reste pas moins que l'organisation de cet après midi "jeux de société" agrémenté d'une dégustation de crêpes a connu une belle fréquentation. Les enfants et les jeunes sont venus en nombre renforcer les "habitués" de ces rencontres. En chiffres, cela donne 41 participants, bien loin des 25 de moyenne des éditions précédentes, 6 tables de jeux, belote et scrabble pour les adultes, poker pour les jeunes, monopoly, bataille, 1000 bornes pour les enfants et, à l'heure du goûter, 150 crêpes englouties. Un concours de pétanque en salle a même été organisé à l'initiative de Mathieu ,le benjamin du conseil d'administration.

En conclusion un bel après midi qui a bien lancé la saison 2011.

Le Pari du lac remercie les vacanciers qui se sont joints à l'activité, les familles Sales et Daudigny, le petit Clément pour sa première sortie avec l'association et bien sûr celles qui ont mis la main à la pâte: Marie Christine, Ghislaine et Marie.

Photo: Thierry Daudigny