Vous souhaitez participer aux activités de l'association ?
Poser une question ?
Contribuer sur le site ?

Contactez-nous !

Nous vous recommandons quelques sites voisins.

Visitez-les !

Nouveauté sur le site :

Galerie de photos

Journal de bord

Cette chronique témoigne des activités passées de notre association entre 2007 et l'été 2018.

 

Première balade vigneronne

Les journées "portes ouvertes" des Vignerons de Caramany attirent chaque année de plus en plus d'amateurs de bons vins; le cru 2013 s'intitulait "Air de fête". Le programme comprenait bien sûr, des visites de la cave, un petit marché de producteurs locaux, un accompagnement musical et un copieux buffet pour faciliter les dégustations mais aussi, c'était une première, des balades sur le thème de la vigne confiées à notre association.La cave et le lac

Le temps très incertain, l'alternance d'averses et d'éclaircies et surtout les trombes d'eau tombant en Roussillon le samedi ont modéré les ardeurs des marcheurs potentiels; toutefois 45 personnes ont apprécié le petit circuit qui les a conduits par l'ancienne route départementale de Caramany à Ansignan jusqu'à la stèle symbolisant le premier coup de pioche qui devait lancer les grands travaux du barrage. Bernard Caillens leur a alors présenté la longue histoire de Caramany et de la vigne et les risques qu'avait fait courir sur la cave coopérative la construction de l'ouvrage qui avait pour première conséquence de noyer 39% de sa récolte.

Un petit sentier serpentant entre les vignes a permis ensuite de découvrir les différents cépages présents sur le terroir, les Carignan, Macabeu, Grenache et Syrah avant d'arriver au bord du lac plein à ras bord, l'occasion de présenter le barrage, son fonctionnement et ses potentalités touristiques  encore inexploitées dans le domaine de la baignade et du nautisme. Le parcours avait été agrémenté par les soins du président Sébastien Sales de petits panneaux comportant des odes à la vigne et au vin, une initiative jugée originale qui ajoutait un caratère ludique à la promenade.

Après cette bonne oxygénation et cette mise en bouche culturelle, le groupe était prêt pour participer au rituel de la dégustation, avec modération bien entendu.

Photo: Archives cave coopérative: la cave , le lac et le "plan des vignes" où a eu lieu la balade vigneronne

A travers les âges

dans la grotteLe pays d'accueil Agly-Verdouble a organisé ce 19 mai, ses vingtièmes Dionysiades à Bélesta avec pour  thème  "A travers les âges." Le Pari du lac a participé à cet événement, non seulement en amenant une bonne cohorte de marcheurs mais en assurant par l'intermédiaire de son président l'animation de la promenade découverte.

Le succès a été au rendez vous, puisque c'est une longue colonne de 64 randonneurs qui, de la place où se tenait le stand d'accueil, a pris le chemin du col de Caramany. Une fois en haut, la magnifique vue sur la vallée de l'Agly et les Corbières a vite fait oublier les efforts fournis dans la montée et a surtout permis  d'évoquer le traité de Corbeil de 1258 et donc l'instauration d'une frontière entre royaume de France et royaume d'Aragon. Cette frontière suivait la limite sud du pays de Fenouillet, rattaché de fait à la France,  et passait par Latour de France, Bélesta de la frontière (d'où leurs noms),  Montalba le château, Sournia et Rabouillet.

Le deuxième arrêt donnait à beaucoup de participants l'occasion de découvrir le barrage et le lac de Caramany, chers à notre association. Quelques explications techniques sur son utilité, sa construction et son fonctionnement et il était temps de repartir pour la fameuse grottre préhistorique de Bélesta dont l'occupation était commentée par un archéologue du château-musée.

Le chemin  du retour bien abrité de la tramontane, a ramené les promeneurs devant la porte ouest de l'ancien castrum, les invitant ainsi  à traverser la partie médiévale du village avant de rejoindre la place et profiter des dégustations proposées par les nombreux producteurs, parmi lesquels on remarquait le stand des Vignerons de Caramany.

De l'avis général, une promenade agréable et riche en découvertes à mettre à l'actif de ces 20èmes Dionysiades.

Photo: Marie Caillens. Les promeneurs attentifs aux explications données dans la grotte préhistorique.

Autour de Casesnoves

La montagne brûlée et le CanigouDe l'avis de tous, un circuit magnifique qui permet de se hisser de la rive gauche de la Têt jusqu'à la désormais célèbre montagne brûlée. C'est ainsi qu'ont été rebaptisées les collines qui surplombent l'ancien village médiéval de Casesnoves après le terrible incendie du 22 août 2005.

Un sinistre qui a fortement touché la flore et la faune du secteur, mais qui a fait resurgir  les aménagements réalisés par l'homme au cours des siècles. C'est un plaisir que de parcourir ce paysage et de découvrir la multitude de terrasses qui occupent toutes les pentes et qui permettaient de cultiver céréales et oliviers dont certains subsistent encore aujourd'hui.

Le point culminant de la balade est le puig Pedros qui porte bien son nom tant il est entouré de chaos de roches. A son sommet, se dresse une borne frontière identique à celle que nous connaissons bien sur le circuit A travers les âges de Bélesta. Autrefois destinée à marquer la frontière, instituée en 1258 par le traité de Corbeil, entre le royaume de France et le royaume d'Aragon,  elle a encore son utilité de nos jours puisqu'elle matérialise non seulement les limites entre Fenouillèdes et Roussillon mais aussi celles entre les territoires de Montalba, Ille et Rodès. Tout au long du chemin, avant et après le puig, la vue sur le Canigou est splendide.

La descente face à Bouleternère dont on distingue bien le noyau médiéval mène au villaEglise de Casesnovesge de Casenoves et à son église romane hélas connue pour le vol des ses fresques du XI ème siècle; après quelques années de disparition, on peut maintenant les admirer au Musée d'art sacré d'Ille dont la visite est recommandée. Mais Casesnoves ne se résume pas qu'à son église, les traces des habitations sont bien visibles et son imposant donjon domine toujours l'ensemble bien à l'abri de son fossé et d'un petit mur d'enceinte. Comment ne pas penser qu'il a peut-être accueilli Pons de Caramany à qui le roi Jaume II de Mallorca a fait don au début du XIV ème siècle d'une partie de la seigneurie pour les nombreux services rendus à la cause de la couronne catalane.

Comptez 3 h 30 de marche pour parcourir les 11km, seule la montée au début est un peu rude et l'ascension au puig Pedros demande 10 minutes d'effort. Une randonnée que le Pari du lac vous recommande tout particulièrement.

Photo 1: La montagne brûlée et le Canigou au sud, Catherine Mauller-Vidal

Photo 2:  L'église romane , office du tourisme d'Ille sur Têt

Autour du lac

Au Clot el TuryPour cette reprise des activités 2013, le Pari du lac avait mis à son programme... le lac de Caramany. L'objectif était de découvrir les nouvelles liaisons réalisées sur la rive droite et autour de l'aqueduc par le Conseil général.

Nous avons donc relié le célèbre clocher de Caramany  à l'aqueduc romain d'Ansignan en remontant le lac sur 6 km, apprécié le passage du Clot del Tury (photo), traversé la Desix dont le niveau affleurait le passage à gué du Moulin et terminé par le Sentier de l'eau qui, de l'ancienne église Saint Nazaire permet  de rejoindre l'aqueduc en utilisant les deux rives.

Trois heures de marche en douceur par un temps froid et gris, il faisait 0 ou 1° selon les thermomètres, mais qui sans vent était tout à fait supportable.

Photo: Marie-Françoise Caillens

Téléthon 2012

Participation en légère baisse: la tendance nationale a aussi été constatée dans notre commune. La rifle du Téléthon a connu sa plus petite fréquentation depuis sa première édition en 2009, mais elle a su garder son caractère convivial. Les cadeaux offerts par les participants mais aussi transmis par des personnes ne pouvant être présentes  ont permis de faire dix-huit parties. Le Pari du lac remercie tous ces donateurs avec une mention spéciale à notre boulanger Charles Sire. Comme à chaque fois, notre association a régalé l'assistance par un copieux goûter et des boissons chaudes qui ont permis d'oublier le vent glacial.

A l'issue de la rifle et de la permanence du dimanche, un somme de 386 euros a été recueillie et transmise intégralement au comité départemental de l'AFM.

La rifle du Téléthon clôture le programme 2012. Le Conseil d'administration donne rendez-vous aux adhérents et à tous les amis de Caramany pour les activités 2013.

Sur les balcons du lac

Sur le chemin de TrillaLa météo a été enfin clémente après l'annulation des balades de septembre et octobre pour cause d'intempéries.

La tradition a été respectée pour cette sortie qui clôturait la saison 2012: petit-déjeuner à la salle des associations suivi d'une boucle autour du village puisque les voitures doivent être laissées au repos.

Un parcours de trois heures nous a conduits par le chemin de la Sale puis par le cami de Trilla jusqu'aux plantations de pins, épicéas, cèdres ou châtaigniers qui entament maintenant leur quatrième décennie d'existence. Tout au long du chemin, les nombreuses traces de sangliers étaient là pour nous signaler que les nuits ne sont pas calmes dans le secteur. La vue des balcons était toujours aussi splendide d'autant plus la grisaille du ciel faisait alterner sur le lac des zones claires et des zones noires, une image qui rappelait le décor mystérieux des grands lacs d'Ecosse. Quelques cormorans étaient à l'affût, quelques canards troublaient de leur sillage les eaux calmes et nous avons aperçu d'en haut le déplacement silencieux d'une dizaine de barques, preuve de l'attrait exercé par le lac sur nos amis pêcheurs, dont la présence était signalée sur les rives par plusieurs camping-cars, de nombreux véhicules et des petits bivouacs. Le lac semblait attendre patiemment l'hiver et ses frimas; même les ronflements de quelques bolides qui, dans le cadre du Rallye du Fenouillèdes, effectuaient la liaison entre Ille sur Têt et Ansignan ne troublaient pas sa sérénité.

Le clocher a sonné midi à notre arrivée au village par la redoutable daballada: mission remplie, la commission "randonnée" donne rendez vous à tous les amateurs de marche pour un nouveau programme 2013 que nous essaierons de faire commencer en février.

 Photo: Bernard Caillens, le groupe sur "les balcons du lac", devant le Roc de Vergès (à droite) et le célèbre pic de Bugarach (caché par les randonneurs) dont la tête était dans la brume.